comics·vf·vo

CHRONIQUE : Le fantôme d’Anya

Résumé : Anya a l’impression d’être en permanence la petite nouvelle au village: fille d’immigrés, elle n’a jamais réussi à trouver complètement sa place. Mais quand elle tombe dans un puits et découvre le fantôme qui s’y trouve, elle a l’impression de se faire son premier véritable ami. Les ennuis commencent quand le fantôme devient jaloux de tout ce qui remplit la vie d’Anya…

Avis : Je voulais lire Le fantôme d’Anya pour Halloween et finalement, ce n’est que mi-décembre que j’ai eu le temps de me plonger dedans. Je pensais juste que ce serait une histoire d’amitié sympa entre une jeune fille et un fantôme… et on peut dire que je me suis bien trompée.
Ce roman graphique parle de beaucoup de sujets. Anya est une immigrée russe qui est arrivée assez jeune aux Etats-Unis. Elle a honte de ses origines et tourne le dos à son héritage car elle a été harcelé à cause de son poids et de son accent. Le thème n’a rien de révolutionnaire mais petit à petit Anya va accepter qui elle est et d’où elle vient.
Je n’aurais jamais pu lire ce comics de nuit parce que finalement, il prend un tournant qui m’a fait FLIPPER. Il faut savoir que je suis une vraie trouillarde. Beaucoup n’auront pas vraiment peur en le lisant. Il est plus creepy qu’effrayant.
L’histoire se lit rapidement mais les pages vont à leur rythme, bien que la fin soit un peu rapide. Les dessins sont un mélange de violet, bleu, noir et blanc qui finalement colle assez bien au récit.
C’est un comics qui mélange l’acceptation de soi et l’horreur avec un petit h qui aurait été une lecture idéale pour Halloween.


(note réelle : 3,5/5)

Publicités
comics·Diversité·girl power·lgbt·vo·wlw

CHRONIQUE : Goldie Vance

Résumé : Marigold « Goldie » Vance, 16 ans, a une curiosité insatiable. Elle vit dans une station balnéaire en Floride avec son père, qui gère l’endroit, et son rêve est d’être un jour la détective de l’hôtel. Lorsque Walter, le détective actuel, rencontre un cas qu’il ne peut pas résoudre, ils utilisent ensemble son intelligence, ses compétences et ses relations pour résoudre le mystère… même si cela signifie entrer dans une course de drag, résoudre des énigmes ou poursuivre un hélicoptère pour le faire !


Avis : J’ai repoussé la lecture de ce comics parce que le côté « enquête » ne m’intéressait pas tellement et quelle andouille j’ai été ! Tout dans ce récit est réuni pour nous plaire : un personnage principal métis et lesbienne, des personnages secondaires de couleur, des femmes capables et des enquêtes avec l’esthétique des années 50-60.
Goldie est le point central et le plus important de toute l’histoire. C’est une jeune fille adorable qui travaille comme valet de parking dans l’hôtel que gère son père (et elle connait toutes les modèles de voiture ce qui va lui être très utile) mais ce que Goldie veut réellement c’est devenir détective. Elle passe donc tout son temps libre au bureau de détective de la station balnéaire pour aider son ami Walter.
Les personnages secondaires sont aussi très sympathiques. On retrouve Cheryl qui travaille à la conciergerie mais travaille dur pour devenir astronaute ou encore Diane, la sûrement future-petite-amie de Goldie qui travaille dans une boutique de musique.
L’histoire en elle-même n’était pas originale, une enquête à la Veronica Mars ou Nancy Drew avec une fin un peu what the fuck?? et ce sont vraiment les personnages et l’atmosphère qui m’ont vraiment plu. Mais je lirais avec plaisir la suite pour retrouver Goldie et ses amis !

comics·Diversité·girl power·lgbt·vf·wlw

CHRONIQUE : Rouge (intégrale)

Résumé : Découvrez la jeunesse de la mystérieuse Xiong Mao, l’une des héroïnes de Freaks’ Squeele !
Fille d’un puissant parrain de la mafia chinoise, la jeune Xiong Mao doit composer entre une vie scolaire chaotique et les manœuvres politiques de sa venimeuse belle-mère. Sa vie bascule lorsqu’elle rencontre Sélène, une opalescente blonde malmenée par des camarades de classe qui méprisent son orientation sexuelle.
C’est ensemble que les deux adolescentes se découvriront des pouvoirs dignes de super-héroïnes.

Mon avis : Il y a quelques mois, je vous postais ma chronique du premier tome de Freak Squeele de Florent Maudoux et depuis je n’avais pas continué à lire cette série alors que je l’avais adoré. Allez savoir pourquoi ! Mais je suis littéralement tombée amoureuse de l’intégrale de Rouge quand je l’ai vu en librairie avec sa jolie tranche rouge. Je ne savais même pas de quoi ça parlait, je n’ai compris qu’en lisant le résumé que c’était un spin-off de Freak Squeele. C’est une histoire que vous pouvez parfaitement lire sans rien connaître de l’univers d’origine.
On suit donc Xiong Mao dans sa vie d’adolescente pas comme les autres. Elle est la fille d’un parrain de la mafia japonaise et sa belle-famille la déteste. Depuis toute petite elle est passionée de flamendo, une sorte d’art martial et de danse, mais a totalement abandonné son entraînement. On retrouve donc Xiong Mao et sa nouvelle amie Sélène, qui est ouvertement lesbienne et souffrait de harcèlement dans son ancien lycée. Entre tout ça, des monstres attaquent Xiong Mao et l’adolescente cherche des réponses sur sa mère qu’elle n’a jamais connu.
J’ai adoré la complexité de l’intrigue. Il se passe plein de choses en même temps et si une partie de l’histoire ne nous plaît pas, peu importe puisqu’on passe vite à autre chose. Les personnages sont hyper attachants et l’histoire d’amour entre Sélène et Xiong Mao se met en place petit à petit.
L’ambiance est très éloignée de Freak Squeele. Déjà les graphismes sont en couleur. C’est aussi plus bucolique, plus poétique. Et le ton est beaucoup plus sérieux.
C’est une vraie bonne introduction au personnage de Xiong Mao avec une histoire pleine de poésie et des personnages attachants. Cette lecture m’a donné envie de me replonger dans la suite de Freaks Squeele.

Discussion·Livre audio·vo

J’ai testé le livre audio… en VO

Le livre audio m’avait toujours fait un peu peur. Moi qui suis une grande adepte du livre papier j’avais peur de perdre l’essence même de l’histoire en écoutant un livre audio. Et même si les deux ne sont pas vraiment comparables, j’ai apprécié mon écoute. Il faut dire que ma copine écoute beaucoup de livres audio au travail et comme mon travail me permet aussi de pouvoir écouter de la musique ou la radio, je me suis dis qu’il serait peut-être plus productif d’écouter un livre audio. Histoire de faire baisser ma pile à lire.

Mon choix

J’ai été un peu exigeante pour cette première fois puisque je me suis tournée vers une lecture en VO (ah bah oui pourquoi faire simple ?). Depuis le début de l’année, il y a des tas de livres que je veux relire alors forcément mon choix s’est porté vers Les Chroniques de Narnia : Le Fauteil d’argent. Le tournage du film commence dans quelques mois et je voulais retrouver un de mes personnages préférés, Jill Pole.

Expérience audio

J’ai donc mis mon livre audio en route à chaque fois que je passais l’aspirateur (oui, je fais ce genre de travail) et bon, je dois avouer qu’éteindre et reprendre le livre à chaque fois me fait perdre pas mal de temps. Mais j’avais hâte à chaque fois de reprendre mon écoute. Je pense que c’est en parti dû au lecteur Jeremy Northam qui a fait un superbe travail. Je reconnaissais chaque personnage qui parlait sans qu’il n’en fasse trop. Et les personnages un peu spéciaux comme les hiboux parlants étaient hyper réalistes.
A cause de mon environnement de travail, j’ai parfois dû monter le son assez fort pour entendre la voix du lecteur et ça m’a parfois gêné. Mais au moins, je peux m’évader pendant quelques minutes sans penser à ce travail qui ne m’apporte pas grand chose.
Le fait que ce soit en VO ne m’a pas paru plus compliqué qu’une lecture normale. Le lecteur articulait bien et parlait assez lentement. Comme lorsque je lis un livre certains mots m’ont échappé mais rien qui me gênait pour comprendre le sens des phrases.

Conclusion

Honnêtement si ce n’était pas pour le travail je ne sais pas si j’aurais tenter ou si je continuerais d’écouter des livres audio. Mais pour l’instant, je trouve que ça me permet d’optimiser mon temps et que c’est assez agréable de pouvoir se plonger dans une histoire en entendant les voix des personnages. J’ai d’ailleurs continué dans ma lancée et je suis en train d’écouter le prochain tome de Narnia : Le cheval et son écuyer (toujours en VO).

Discussion

PlanèteDiversité

Je vous rédige un article vite fait bien fait pour vous présenter mon nouveau projet : un site d’actus qui mélange littérature YA et diversité. Voilà, hésitez pas à aller jeter un coup d’oeil et si vous avez des idées d’articles que vous voulez rédiger contactez-moi ici ou sur mon compte Twitter : @whatabookworm !

Cliquez sur l’image pour rejoindre le site.

BD·fantasy·girl power·vf

CHRONIQUE : Perséphone

Résumé : Perséphone est une jeune fille ordinaire… et c’est bien son problème : fille adoptive de la célèbre magicienne Déméter, elle peine à trouver sa place aux côtés d’une mère qui en prend un peu trop. Poussée par des cauchemars récurrents et une légitime curiosité, elle décide de découvrir la vérité sur des origines qu’on tente de lui cacher. Une décision qui va l’emmener jusqu’aux Enfers, dans une aventure épique dont les enjeux dépassent de loin sa quête personnelle.

Avis : Avant de lire cette chronique, il faut savoir que le mythe de Perséphone est le mythe grec que je préfère alors quand j’ai vu le titre de cette BD, j’ai littéralement sauté dessus. J’ai trouvé cette revisite moderne particulièrement réussie.
Ici, on a deux civilisations opposées Eleusis, à la surface, et les Enfers. Deux civilisations qui n’ont plus aucun lien, ni aucun contact depuis qu’une guerre a éclaté. Sur Eleusis, on suit Perséphone, fille adoptive de la mage Déméter, qui cherche ses racines.
J’ai beaucoup aimé le récit et les personnages sont plutôt attachants et assez drôles au final. Les Enfers ne sont pas réellement ce qu’on croit et s’avère être un monde plutôt sympathique. Bien qu’il est son « méchant qui veut détruire le monde », bien entendu. Le monde est bien installé et comprend bien les enjeux qui se jouent. Le relation mère-fille entre Perséphone et Déméter est l’un des points forts de l’histoire et j’ai trouvé ça sympa que l’un des parents joue un rôle important dans l’histoire (ce qui n’est pas souvent le cas dans les histoires jeunesse).
Les couleurs sont un peu fades mais je m’y suis habituée à la lecture et finalement les graphismes sont plutôt agréables et collent assez bien à l’histoire. Le style fait parfois un peu penser au manga.
Au final, c’était une belle découverte et je me plongerais sûrement dans d’autres BD de Loic Locatelli Kournwsky.

#ChallengeDiversitéLivresque·Diversité·lgbt·romans·Sorties·vf·vo

Sorties livres avec de la diversité – décembre 2017

Décembre c’est un peu la période creuse des maisons d’éditions et peu de livres sortent à cette période. Du coup, vous imaginez bien que niveau diversité bah c’est pas vraiment ça. Je n’ai que peu de livres avec de la diversité à vous présenter, que ce soit en VO ou en VF.

Sorties VO :

Sorties VF :

comics·vf

CHRONIQUE : Animosity vol. 1

Résumé : Voilà à peut près ce que l’on sait :
Un jour, les animaux se sont éveillés.
Ils ont commencé à penser.
Ils ont commencé à parler.
Ils ont commencé à se venger.
Une fillette et son chien vont essayer de s’échapper de New York pour retrouver la seule personne capable de la sauver et de la protéger de ce nouveaux monde ou les humains et les animaux vont devoir cohabiter.

Avis : Animosity était très attendu cette année car c’est l’un des deux titres qui a lancé la nouvelle maison d’édition Snorgleux Comics.
On se retrouve en 2016 et subitement, sans comprendre pourquoi, les animaux deviennent dotés de parole et d’une intelligence qui rivalise avec celle des humains. Certains animaux attaquent les humains, après tout ce qu’on leur fait subir ça se comprend, et d’autres protègent leurs humains. C’est le cas de Sandor, un vieux chien, qui va tout faire pour mettre sa jeune maîtresse à l’abri. C’est un récit post-apocalyptique et l’on retrouve tous les codes de ce genre.
J’ai adoré ce comics. On y retrouve un lien d’attachement très fort entre Sandor et Jessie, presque comme un père et une fille. Et surtout on se questionne beaucoup sur les agissements de l’Homme sur l’espèce animale.
J’ai aussi beaucoup aimé la façon dont le récit est construit. On suit Jessie au moment où les animaux se mettent à parler, puis une semaine plus tard et après on se retrouve un an plus tard. J’ai trouvé ces sauts dans le temps originaux et ils permettent de ne pas s’ennuyer. On voit rapidement comment les animaux ont retourné la situation. Et un an plus tard, certains de ces animaux sont devenus soldats ou encore scientifiques.
Et si vous voulez vous plonger encore plus longtemps dans cet univers, plusieurs spin-off sont en cours de parution !

comics·Diversité·fantasy·girl power·vf

CHRONIQUE : Monstress vol. 2

Résumé : Après avoir survécu au massacre entre les humains et les Arcaniques, Maika Demi-Loup partage un lien psychique avec un monstre aux pouvoirs incommensurables. Elle doit affronter un fantôme issu de son passé, qu’elle pensait disparu. Maika, Kippa et Ren décident de se rendre à Thyria à la recherche de réponses… Pour finalement découvrir et devoir faire face à une nouvelle terrible menace.

Avis : Si vous vous souvenez de ma chronique du premier volume, j’avais adoré le début de Monstress et j’avais hâte de lire la suite.
Ce deuxième tome reprend là où le premier nous avait laissé et honnêtement j’ai eu un peu de mal à me remettre dans le bain. J’aurais dû enchainer les deux lectures parce que je ne me souvenais que de peu de choses. J’ai donc sûrement raté quelques détails.
Néanmoins j’ai encore une fois beaucoup aimé Monstress. Le personnage de Maika, bien qu’elle soit très dure et très cynique, est attachante et on veut vraiment qu’elle découvre la vérité sur son passé. Dans ce tome d’ailleurs, on parle beaucoup du passé. On a quelques réponses et pas mal de nouvelles questions en suspens. Au final, pas de grande révélation et c’est peut-être ce qui m’a un peu déçu.
L’univers est toujours aussi bien utilisé et façonné. J’adore le côté anthropomorphique qui a été plus creusé cette fois. Kippa, le petit garçon-renard est toujours aussi adorable.
Les graphismes sont absolument géniaux et brillants et nous immergent complètement avec Maika et ses amis. C’est vraiment le point fort de l’histoire et rien que pour ça, je vous le conseille grandement !

romans·TOP·vf

Livres sur la mythologie

S’il y a bien un sujet sur lequel je pourrais parler et faire des recherches pendant des heures, c’est bien la mythologie ! Et bien que j’ai une petite préférence pour les mythologies grecque et égyptienne et les légendes arthuriennes (oui, je compte ça comme de la mythologie), je m’intéresse à tout et j’ai lu et feuilleté par mal d’ouvrages sur le sujet. Je vais donc vous présenter mes préférés et les plus pertinents !

Romans s’inspirant de la mythologie :

  • Bien sûr pas d’articles sur la mythologie sans le fameux Percy Jackson. Je ne sais pas si ça vaut bien le coup de le présenter mais ici, on est dans un monde moderne où les demi-dieux où des pouvoirs. On apprend beaucoup de choses sur les divinités grecques (puis romaines dans la série suivante). Une super entrée en matière pour les débutants !
  • Un gros classique des légendes arthuriennes avec Les Dames du Lac. Ici, l’histoire d’Arthur est contée du point de vue des femmes. Attention l’autrice est TRÈS problématique et ce livre n’est pas à mettre entre toutes les mains (TW : vi*ls, violence…)
  • Le Chant d’Achille c’est LE livre dont tout le monde a parlé ces dernières années. C’est un livre qui raconte l’histoire d’amour entre Achille et Patrocle. On est donc au temps de la Grèce Antique. Cette lecture va vous briser le coeur !
  • Dans American Gods, le panthéon est bien fourni puisque même si, là encore, nous sommes dans un monde moderne on retrouve des dieux nordiques comme Odin ou encore des dieux africains. C’est un peu barré mais ça se tente.
  • Et comme Rick Riordan est le roi incontesté de la mythologique et que les dieux nordiques ne sont pas assez utilisé en littérature, je vous présente aussi son autre série Magnus Chase qui est dans la même veine que Percy Jackson mais avec des dieux nordiques cette fois.

Autres lectures conseillées : Les chroniques de Kane (mythologie égyptienne) de Rick Riordan, Merlin les années oubliées (légendes arthuriennes) de T.A Barron, La trahison des dieux (mythologie grecque) de Marion Zimmer-Bradley.

Encyclopédies sur la mythologie :

Il en existe tout un tas mais je ne vais vous en proposer que deux. La mythologie, ses dieux, ses héros, ses légendes aux éditions Marabout qui parle de la mythologie grecque, il faut s’accrocher un peu c’est écrit tout petit et il n’y a pas beaucoup d’illustrations. Le petit Larousse illustré des légendes et des mythes, lui, parle de toutes sortes de mythologies et comme son titre l’indique il contient énormément de très belles illustrations, je vous le conseille fortement !

Autres lectures conseillées : La mythologie japonaise chez Actes Sud, La mythologie égyptienne chez Marabout, Mythes égyptiens de George Hart.