romans graphique·vo

CHRONIQUE : Anne of Green Gables

Résumé : La magie du classique de L.M. Montgomery est réinventée dans une adaptation en roman graphique fantaisiste. Lorsque Matthew et Marilla Cuthbert décident d’adopter un orphelin qui peut aider à gérer leur ferme familiale, ils n’ont aucune idée de ce qui les attend. Avec des cheveux roux et une imagination irrésistible, Anne Shirley, âgée de 11 ans, prend d’assaut Green Gables.

Avis : Anne of the Green Gables était l’un des classiques dans lequel je voulais me plonger cette année et quand j’ai vu qu’un roman graphique allait sortir cette année je me suis jetée dessus.
Sans avoir lu le livre, j’ai pu ressentir l’âme du roman et la fidélité des personnages. Anne est un personnage très attachant. Elle est très bavarde et honnête et on la voit grandir au fil du récit à travers ses bêtises qui lui apprennent des leçons, à travers les gens qu’elle perd et à travers les aventures qu’elle vit.
Les personnages secondaires sont tout aussi important. Leur vie change à l’arrivée d’Anne. On rencontre des voisins, des amis d’école et bien sûr Matthew et Marilla que j’ai adoré tout autant que la petite Anne.
Les illustrations sont parfaites pour montrer l’exubérance et les émotions d’Anne. C’est doux et simple mais ça fonctionne.
Si je ne me trompe pas il y a plusieurs romans centrés sur Anne et ici ce roman graphique ne porte que sur le premier tome. J’espère qu’ils adapteront le reste et j’ai hâte de me plonger dans les romans maintenant !

(note réelle : 3,5/5)

Publicités
romans·vf·vo·TAG

TAG PKJ | Les livres préférés

Pour la première fois, je me lance dans un des tags PKJ. Je ne me suis pas embêtée et j’ai choisi le tout dernier : les livres préférés. J’adore parler de mes livres préférés alors let’s do it !

1- Quel est votre livre one-shot préféré (livre en un seul volume qui n’a pas de suite) ?

Je dirais Le Chant d’Achille. Cette histoire m’a vraiment touché, elle se passe durant ma période de l’histoire préférée et j’ai tellement pleuré en le lisant !

2- Quelle est votre série préférée ? (Si vous répondez Harry Potter, citez également votre 2ème série livresque préférée.)

Bon, j’ai décidé de ne plus répondre Harry Potter puisque bon c’est obvious.
Narnia. Malgré tous les problèmes que j’ai avec (notamment avec le racisme et la religion), cette série a vraiment une place particulière dans mon coeur. J’aime les personnages comme mes enfants.

3- Quel est votre auteur préféré ?

Je n’ai pas vraiment d’auteur préféré mais il y en a quelques-uns dont j’aime lire chaque livre qu’ils écrivent : Leigh Bardugo, Madeline Miller, Nina Lacour, Maggie Stiefvater, Rick Riordan…

4- Quelle est votre meilleure lecture de l’année en cours ?

J’ai eu pas mal de très bonnes lectures cette année. Mais une m’a particulièrement marqué We Are Okay de Nina Lacour. Pourtant je lis rarement des contemporains mais celui-ci était génial !

5- Citez un livre dont vous n’attendiez pas grand chose et qui est finalement devenu l’un de vos livres préférés.

Je n’attendais pas grand chose en me lançant dans Les Fiancés de l’Hiver de Christelle Dabos et finalement j’ai accroché à l’univers et à Ophélie et c’est maintenant une de mes séries de livres favorites !

6- Quel est votre PKJ préféré ?

Je dirais Une Braise sous la cendre qui a vraiment été une bonne lecture. Je me souviens l’avoir dévoré en quelques heures.

7- Quel livre conseillez-vous souvent autour de vous ?

Tout dépend de ce que la personne recherche mais si vous aimez lire en VO alors sautez sur Tiger Lily ! C’est une réécriture du conte de Peter Pan du point de vue de Tiger Lily, c’est brutal et poétique.

8- Quel était votre livre préféré lorsque vous étiez enfant ?

Après Harry Potter, je dirais Journal d’une princesse. J’ai grandi avec Mia Thermopolis et ses amis et j’attendais chaque tome avec grande impatience.

9- Citez un de vos livres préférés dans un genre que, normalement, vous aimez moins.

Je lis rarement, voir jamais, des fictions historiques et je ne savais pas ce qui m’attendais avec Le sel de nos larmes de Ruta Sepetys mais ce livre m’a beaucoup touché !</p<

10- Citez un de vos livres préférés que peu de gens connaissent.

J’aurais une liste longue comme celle-ci à vous présenter mais si il faut n’en choisir qu’un alors je conseille Les Cartographes (dont j’ai fait très récemment un article dessus) qui est une trilogie pleine d’aventure et d’amitié !

comics·girl power·lgbt·vo·wlw

CHRONIQUE : Kim Reaper vol. 1 de Sarah Graley

Résumé : Faucheuse à temps partiel. Cutie à temps plein!
Comme la plupart des étudiants universitaires, Kim travaille à temps partiel pour joindre les deux bouts. Contrairement à la plupart des étudiants universitaires, le travail de Kim est plutôt cool: elle est faucheuse, chargée de guider les âmes dans l’au-delà.
Comme la plupart des étudiants universitaires, Becka a un béguin très intense. Contrairement à la plupart des étudiants universitaires, le béguin de Becka est un bel ange gothique qui fréquente les enfers. Bien sûr, elle ne le sait pas.

Avis : Kim Reaper sortira le 27 février 2018 en VO chez Oni Press mais j’ai eu la chance de pouvoir le lire avant sa date de sortie.
Je ne crois pas encore m’être tournée vers un comics purement humoristique comme celui-ci. Honnêtement, rien ne se prend au sérieux dans Kim Reaper et c’est pour cela que l’on pense un si bon moment !
Le personnage principal Becka est attirée par Kim et se retrouve embarquée dans les aventures de sa crush quand elle découvre que Kim est en fait une faucheuse (débutante). Le dessin fait très cartoon, très dessin animé. Et 10 points pour avoir montré le ventre rond de Becka sans complexe !
L’histoire n’a pas vraiment de sens et est un peu what the fuck mais j’ai beaucoup aimé les moments entre Becka et Kim, elles forment une équipe de choc et j’avais vraiment hâte qu’elles tombent amoureuses ou du moins que leur relation évolue [inserts the « i’m rooting for you » gif].
Même si j’ai trouvé que chaque fin d’issue allait un peu trop vite, l’autrice arrive à gérer les moments drôles et les moments de « tension » avec une touche de paranormal au milieu de tout ça.

comics·Diversité·lgbt·TOP·vf·vo·wlw

Top 5 : mes personnages LGBTQ+ préférés de comics

Comme vous le savez sans doute maintenant, je suis toujours à la recherche de nouveaux livres ou comics avec des personnages LGBT mais je n’aime pas forcément quand l’histoire tourne autour de leur sexualité ou du coming-out (même si ces histoires sont très importantes). Aujourd’hui, j’ai envie de vous présenter ces personnages de comics qui m’ont marqué et inspiré. Il n’y a pas d’ordre particulier. Pour tous les comics vous pouvez retrouver mes chroniques en tapant le titre dans le barre de recherche. Je ferais un prochain article sur les personnages LGBT de romans. C’est parti !

1- Mal & Molly de Lumberjanes

Je ne dirais jamais à quel point j’aime ce comics et à quel point je voudrais qu’il soit lu par toutes les petites filles (et par les petits garçons aussi). En plus d’avoir cinq filles différentes et fortes chacune à leur manière, on retrouve Mal et Molly un couple adorable. Ce sont les petits détails qui nous font remarqué qu’elles sont amoureuses (car en effet le comics ne met pas de coup de projecteur sur elles) : elles ne se quittent jamais, elles se tiennent souvent la main et sont gênées par la présence de l’autre. Je n’ai pas lu la suite encore mais je sais que leur relation se développe encore plus et devient officiel par la suite. Adorable !

2- Betty de Rat Queens

Là encore un de mes comics préférés (oui, je sais ce sont toujours les même qui reviennent sorry not sorry) ! Betty est l’une de nos quatre héroïnes et la plus libéré. Elle boit, mange des champignons hallucinogène et parle librement de sexe. Note : oui vous le remarquerez ce comics peut parfois être un peu « vulgaire » mais lisez-le c’est un super comics de fantasy avec des femmes mercenaires badass ! C’est aussi une voleuse hors-pair et une amie loyale.

3- Domino Swift de Motor Crush

Une femme noire, championne de course à moto et amoureuse de la mécanicienne, Lola. Si j’avais su tout ça, j’aurais lu Motor Crush bien avant. J’ai adoré le personnage de Domino qui cherche à connaître son passé. Elle est déterminée et sportive. Je vous recommande vivement ce comics !

4- Daisy Wooton de Giant Days

Daisy et ses amies viennent de commencer l’université et c’est à ce moment que Daisy se rend compte de son attirance pour les femmes. Elle est assez naïve et c’est un personnage drôle auquel on s’identifie rapidement. J’ai hâte de lire le troisième volume pour en savoir plus sur elle.

5- Lily & Savi de Zodiac Starforce

Lily et Savi font parties de l’équipe de magical girls Zodiac Starforce et leur relation se développe au fil des issues. J’ai aimé voir que Lily, une jeune femme noire avec une coupe afro et qui aime le rose, ne soit pas sexualisé. Et c’est tellement rare de voir un couple de femmes dans une histoire de magical girls ! C’est clairement le genre de couple qui nous font faire « awww » à chaque fois qu’on les voit ensemble.

comics·féminisme·girl power·vo

CHRONIQUE : Slam!

Résumé : Dans le monde endiablé et effronté du roller derby féminin, deux jeunes femmes devront décider si leur amitié naissante est plus forte que la victoire de leur équipe.
Quand la vie commence à venir vers vous comme un train de marchandises, vous avez deux options: fuir en criant ou se pencher pour prendre le coup.

Avis : Le roller derby est sûrement le sport le plus féministe, punk et important pour la communauté de femmes LGBT. Et ce comics lui rend justice puisqu’il a été écrit par une femme qui pratiqué ce sport pendant de nombreuses années. On ressent entre les pages, la douleur physique, parfois moral mais aussi le plaisir et la vitesse. L’amour du roller derby est présent sur chaque planche.
L’histoire débute alors que deux jeunes femmes se rencontrent à la journée d’initiation du roller derby. Aucune d’elle ne connaît ce sport. L’une d’elle à sa vie en main, l’autre vient de se faire larguer. Et le derby va à la fois les détruire et les réparer. Maisie et Jend deviennent vite très amies (et ont d’ailleurs une relation assez ambiguë). Elles se soutiennent et s’entraînent ensemble mais tout se complique lorsqu’elles sont recrutées par deux équipes différentes.
J’ai tout aimé dans ce comics. L’amitié entre femmes y est tellement bien représenté avec ses hauts, ses bas mais surtout sa puissance. Les scènes où elles se disputent sont vraiment fortes.
Tout au long de l’histoire on rencontre des femmes aux corps différents, aux couleurs de peau différentes. On voit les bleus et les blessures que leur inflige ce sport brutal. Ici, les femmes ne sont pas faites juste pour être belles. Elles sont sportives, elles sont en sueur et couvertes d’ecchymose.
Des femmes qui supportent des femmes, des femmes badass, des femmes qui portent des tee-shirts féministes, des femmes diverses : i am sold !
Les illustrations sont pleines de couleur et même si je n’ai toujours pas compris les règles de ce sport j’ai vraiment hâte de lire le second volume !

#ChallengeDiversitéLivresque·comics·Diversité·girl power·Mini-chroniques·romans·vf·vo

Diversity Spotlight : mini-chroniques #3

Comme vous le savez sûrement, j’ai lancé un challenge de lecture début octobre : le #challengediversitélivresque qui consiste à remplir des cases de bingo et à lire des livres autour de la diversité. Et j’ai déjà lu 3 livres, chacun correspondant à une case différente, et ce sont ces livres que je vais vous présenter aujourd’hui.
Si vous aussi vous voulez participer au #challengediversitélivresque rendez-vous sur cet article ou tout vous sera expliqué !

Miss Marvel vol. 1

Résumé : Kamala Khan, une jeune fille de confession musulmane, se découvre du jour au lendemain d’extraordinaires capacités. Grande fan de Carol Danvers, cette adolescente de Jersey City va s’apercevoir que de grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités.

Case cochée : Au choix.

Avis : Miss Marvel est la première lecture que j’ai terminé pour le challenge. Bon alors oui, c’est un Marvel et oui, d’habitude je n’aime pas tellement ça mais là je me suis dit qu’avec un personnage principal qui est une jeune fille musulmane, ça pourrait être intéressant. Et ça l’était ! En effet, sa religion prend une place importante dans ce premier volume. Et quel bonheur d’en voir une représentation positive. On s’identifie très vite à Kamala et à ses problèmes d’identité et de famille que tout adolescent à un jour vécu. Et elle écrit des fanfictions !
Je n’apprécie pas forcément les histoires de « voilà comment il/elle a eu son pouvoir » parce que ugh, on a vu ça 1000 fois déjà. Mais finalement ici, c’est surtout une histoire d’acceptation et ça c’était sympa.

★★★☆☆

Coeur de loup de Katherine Rundell

Résumé : Féodora a grandi parmi les loups. Ils sont tout pour elle et, bientôt, elle deviendra maître-loup, comme sa mère. Mais ce destin extraordinaire est anéanti quand surgit l’armée du tsar, dévastant tout sur son passage. Alors que sa mère est faite prisonnière, l’intrépide Féo part avec sa meute à travers les forêts enneigées de Sibérie. Bravant l’ennemi, le froid, les tempêtes, elle est prête à tout pour la sauver…

Case cochée : Histoire se situant dans un pays non-occidental

Avis : Ici, on se trouve en Russie, en Sibérie plus précisément, et cette lecture m’a donné de gros winter vibes. J’avais envie de plonger sous mon plaid avec une tasse de chocolat chaud. Regardez un peu cette couverture !
J’ai eu du mal à donner une note à ce livre. J’ai aimé l’ambiance, les descriptions étaient si vives que j’avais l’impression que les loups respiraient à côté de moi. Après ça, l’intrigue était un peu ennuyeuse et les personnages peu intéressants. Féodora rencontre plusieurs amis en cours de route, notamment le soldat Ilya et le révolutionnaire Alexei (dont j’ai adoré le côté rebelle qui veut mettre le feu à l’aristocratie). Mais je pense que l’âge des personnages, notamment Féodora, m’a un peu refroidi (jeu de mot!). Elle me semblait beaucoup trop jeune pour prendre la moitié des décisions qu’elle a fait. Cependant, j’ai aimé l’aventure, les loups et l’apprentissage des maîtres-loup !

★★★☆☆

Moon Girl and Devil Dinosaur vol. 1

Résumé : Lunella Lafeyette est un génie de 10 ans qui veut changer le monde. Et ce serait beaucoup plus facile si elle ne vivait pas dans la peur mortelle de son gène inhumain latent. Elle ne sait pas en quoi elle va se transformer mais Luna a un plan. Tout ce dont elle a besoin est un projecteur Omni-Wave. Facile, non ? Enfin jusqu’à ce qu’un monstre préhistorique soit téléporté dans notre monde d’aujourd’hui ! Ensemble, ils forment l’équipe la plus merveilleuse de toutes : Moon Girl and Devil Dinosaur !

Case cochée : Histoire avec un personnage de couleur sur la couverture

Avis : Et oui, encore un Marvel, on ne m’arrête plus ! Et je crois que je me suis trouvé une nouvelle série de comics à suivre avec attention.
La première issue était un peu confuse mais finalement avec le temps, l’histoire se met en place. Lunella est un personnage adorable, fan de science et très têtue qui se sait intelligente et ne veut pas être bridé par ses professeurs ou ses parents (elle est quand même officiellement le personnage le plus intelligent de l’univers Marvel). Et surtout, elle ne veut pas que son gène d’inhumain se déclenche, c’est sa plus grande peur et ce qui la motive dans tous ses choix. Le comics propose aussi une critique de l’éducation (américaine) qui ne fait que répéter aux enfants ce que l’adulte dit.
J’ai aussi adoré Devil Dinosaur qui se prend d’affection pour Luna. Et les deux font une équipe d’enfer : le cerveau et la brute. Un duo intemporel et qui marche toujours.

★★★★

BD·féminisme·girl power·lgbt·romans graphique·vf

Liste de BDs féministes

C’est un article que j’avais envie de faire depuis que j’ai commencé le blog et ça y est je me lance enfin. Je vais vous présenter cinq BDs qui tournent autour du féminisme et de ses valeurs.

 

Culottées (tome 1 et 2) de Pénélope Bagieu

Dans ces deux volumes, Pénélope Bagieu brosse le portrait de dizaines de femmes hors du commun. De Agnodice, gynécologue de l’Antiquité à Sonita la rappeuse afghane, on découvre des destins extraordinaires.
Ce sont les premières bande-dessinées du genre que j’ai lu et j’ai adoré découvrir toutes ces femmes, dont pour certaines je ne connaissais même pas l’existence. Je suis fan du travail de l’illustratrice, j’aime la force qui se dégage de son travail.

 Site Les Culottées

Commando Culotte de Mirion Malle

A tous les fans de films et des séries, cette BD est faite pour vous ! Mirion Malle décrypte les œuvres marquantes de la culture populaire comme Game of Thrones ou Degrassi en se concentrant sur le traitement des femmes et la représentation.
Ici, on parle de culture du viol, de « friendzone » et autres qui vous feront grincer des dents. Les analyses sont intéressantes et instructives sans manquer d’humour !

Blog de Mirion Malle

 

La petite bédéthèque des savoirs : le féminisme d’Anne-Charlotte Husson et Thomas Mathieu

Cette BD est idéale pour connaître l’Histoire du féminisme que l’on découvre à travers des slogans, des femmes qui se sont battues pour la cause et des dates clés. De nombreux concepts y sont aussi expliqués : le genre, la lutte LGBT, le slut-shaming ou encore l’intersectionnalité.
C’est un basique à lire surtout si vous ne connaissez pas grand chose au féminisme, une introduction au mouvement. C’est un ouvrage militant.

« La femme a le droit de monter sur l’échafaud, elle doit avoir également celui de monter à la tribune. » 

Dures à cuire de Till Lukat

Là encore des portraits de femmes extraordinaires, certaines très connues (Malala, Marie Curie…) et d’autres beaucoup moins comme Tahirih, née en Iran et qui enleva son voile pendant une conférence. On y rencontre les héroïnes classiques mais aussi des pirates, des bandits dont le point commun est les injustices qu’elles ont subi.

 

 

 

Les crocodiles de de Thomas Mathieu

Si le nom de Thomas Mathieu vous dit quelque chose, c’est parce qu’il se trouve juste au-dessus. L’illustrateur s’est allié à Anne-Charlotte Husson pour parler de féminisme. Dans cette BD là, c’est de harcèlement de rue et de sexisme ordinaire dont il parle. En s’appuyant sur des témoignages de femmes, il a créé des planches qui relatent des événements que nous avons, malheureusement, toutes au moins vécues une fois dans notre vie.

Ce qui est vraiment percutant c’est que tous les hommes sont présentés comme des crocodiles. Pas de « not all men » ici car tous les hommes peuvent se transformer en prédateur et devenir une menace.

Blog du projet Crocodiles

féminisme·girl power·Manga·romans graphique·vf

CHRONIQUE : La princesse vagabonde de Da Xia.

Résumé : Chine, 626.
Pour prendre le pouvoir, le second fils de l’empereur, Li Shimin, assassine ses deux frères et tous les membres de leurs familles. Grâce à son intelligence et sa fine lame, la princesse Yongning parvient à échapper aux hommes de son oncle et à se faire passer pour morte.
Devenue une fugitive obligée de se déguiser en simple marchand, elle fait le serment de venger ses parents et de reconquérir le trône, quel qu’en soit le prix.

Avis : J’ai trouvé ce livre d’occasion à la fête du livre de St-Etienne ce week-end. J’ai tout de suite été attrapé par la couverture qui est juste magnifique. Aussitôt acheté, aussitôt lu. Ce n’est ni un manga, ni vraiment un roman graphique mais un manhua l’équivalent chinois qui est en fait un mixte des deux équivalents japonais et occidental.
Autant vous le dire tout de suite : j’ai adoré. Ici, pas d’histoire mignonne sur une princesse mais bien l’histoire d’une vengeance contre l’oncle qui a tué toute sa famille. On découvre une Yongning manie les armes et ne recule à rien pour atteindre son but. Elle a un côté sombre qu’elle embrasse fièrement. Une princesse badass, manipulatrice et rusée ? Sign me the fuck up.
Je ne suis pas du tout calée en Histoire chinoise mais dans le récit l’auteure se sert de personnages ayant réellement existé et de faits historiques pour raconter le périple de sa jeune héroïne et j’ai trouvé ça vraiment sympa.
Les dessins sont magnifiques, aussi bien les personnages que les arrières-plans très détaillés, qui sont un mélange de manga et de comics. Les traits sont fins et aériens.
Cette lecture m’a emporté dans le Chine médiévale et j’ai vraiment hâte de trouver le deuxième tome pour m’y mettre dès que possible.

comics·TOP·vf

Liste de comics pour Halloween

Qui dit octobre, dit forcément Halloween ! Et je ne vais pas déroger à la règle, je vais moi aussi vous présenter des lectures (de comics plus précisément) qui entrent dans le thème de la peur, des monstres et de la nuit. Alors pour quelqu’un qui est né le 31 octobre, vous verrez assez vite que je suis une trouillarde et que l’horreur ce n’est pas du tout pour moi. C’est pourquoi, j’ai classé dans cet article les comics du plus terrifiant à celui qui peut être lu par tous (même par moi, c’est dire) ! J’espère que vous trouverez là-dedans de quoi faire augmenter votre PAL et vous donner des frissons cet Halloween !

Locke & Key de Joe Hill et Gabriel Rodriguez

Ici, on suit une famille détruite après le meurtre violent du père. Ils emménagent dans une vieille maison de famille. Là, ils trouveront des clés et des portes bien mystérieuses. Voilà le point de départ. Évidemment, les personnages font faire face à leur passé et à leur deuil.
Joe Hill est le fils de Stephen King, vous vous doutez donc que niveau horreur, ce roman graphique a sa place ici. On retrouve aussi un peu de fantastique et de magie. Les graphismes sont très sanglants dès le début et l’ambiance est assez étrange tout au long du récit. Même si je n’avais pas forcément accroché à ce premier tome, ma copine (qui, elle, adore l’horreur) a adoré, j’étais donc obligée de vous le présenter.

Pour qui ? Si vous aimez l’horreur, le vrai, saupoudré d’une touche de fantastique.

Wytches de Scott Snyder

Sailor est une jeune fille qui emménage dans une nouvelle ville avec ses parents après avoir été victime de harcèlement et a subi un épisode traumatique dans une forêt. Elle a vu des choses qu’elle n’arrive pas à expliquer, des choses qui la suivent jusque dans sa nouvelle vie.
Le scénariste de Wytches est le même que celui de plusieurs comics d’horreur, Scott Snyder semble donc adoré jouer avec nos nerfs. Et comme je le disais au début de l’article, l’horreur ce n’est vraiment pas mon truc. J’ai lu ce comics pour le club de lecture Comics Whale. Et niveau angoisse glauque et horreur, je crois qu’on est pas mal là. J’ai eu moins peur que ce que je pensais. C’est plus angoissant qu’autre chose mais c’est une bonne lecture pour Halloween !

Pour qui ? Les vrais fans d’horreurs qui cherchent quelque chose dans la lignée de Locke & Key et aiment se faire peur.

Deadly Class de Remender Rick et Craig Wess

Dans ce comics, on suit Marcus un orphelin et SDF qui ne sait plus comment faire pour se sortir de cette vie horrible avant d’être recruté par une académie un peu spéciale qui forme… des assassins.
J’ai mis un moment avant de m’habituer aux dessins de Deadly Class mais finalement, je trouve qu’ils collent plutôt bien à l’histoire. Ce n’est pas une histoire d’horreur à proprement parler mais autant vous dire qu’ici on retrouve pas mal de meurtres, de sang et de personnes peu fréquentables. On retrouve pas mal de thèmes cachés (système scolaire, intégration, politique…) et des personnages brisés. C’est très noir et idéal si l’horreur pur ce n’est pas votre tasse de thé.

Pour qui ? Si vous cherchez un comics avec des valeurs, des personnages au passé à briser le coeur et une bonne dose de noirceur.

Dans les bois d’Emily Carroll

Ce sont cinq petites contes que l’on retrouve dans ce recueil mais rien à voir avec les jolis contes de votre enfance. Ici, on est dans le conte d’horreur avec certaines revisites d’histoires que l’on connaît par coeur. Les dessins sont en noir, blanc et rouge et assez enfantins ce qui contraste avec les histoires.
On ferait tout pour ne pas se retrouve dans les bois.

Pour qui ? Pour ceux qui veulent retrouver un bout de leur enfance durant Halloween avec des contes qui misent sur l’imaginaire et l’imagination.

 

Croquemitaines de Mathieu Salvia

Je vous ai déjà présenté Croquemitaines sur le blog, ici on suit Elliott, un petit garçon passionné par les croquemitaines qui, après la mort de ses parents, va se retrouver dans une aventure avec l’une de ces créatures.
J’avais trouvé cette BD originale et le mythe des croquemitaines est assez peu représenté en général. Quoi de mieux pour se faire peur que de replonger dans nos cauchemars d’enfance ?

Pour qui ? Si vous cherchez une lecture dans un univers sombre mais tendre.

 

Paper Girls de Brian K. Vaughan

Fini Halloween, ce comics se passent le lendemain de la chasse aux bonbons. Nos héroïnes sont des livreuses de journaux qui vont croiser la route d’étranges individus qui ne semblent pas venir de la Terre. Un mystère énorme plane sur cette petite ville d’Ohio. Des personnes disparaissent subitement et des dinosaures traînent un peu partout.
Le résumé me semblait prometteur mais n’étant pas fan de science-fiction, je n’ai pas accroché à ce premier tome. Malgré tout, il reste une lecture idéale pour Halloween surtout si vous recherchez plus une ambiance que du gore. Il y a des monstres, du sang et du mystère.

Pour qui ? Les fans de Stranger Things, les nostalgiques des années 80 et pour ceux à la recherche d’une ambiance d’Halloween sans se faire peur !

Gotham Academy de Karl Kerschl et Becky Cloonan.

Là encore c’est un comics dont je vous ai déjà parlé sur le blog. Ce n’est ni une histoire d’horreur, ni très sombre mais Gotham Academy m’avait donné quelques Halloween vibes avec ces personnages qui parcourent les catacombes, ces fantômes qui hantent l’école et ces virées dans la nuit noire de Gotham.

Pour qui ? Si comme moi l’horreur ce n’est vraiment pas pour vous mais que vous recherchez l’ambiance d’Halloween cette lecture sera parfaite !

ARC·lgbt·romance·romans·vo·wlw

CHRONIQUE – Meet Cute: Some People Are Destined to Meet

Meet Cute: Some People Are Destined to Meet

Auteurs : Jennifer L. Armentrout, Sona Charaipotra, Dhonielle Clayton, Katie Cotugno, Jocelyn Davies, Nina LaCour, Emery Lord, Katharine McGee , Kass Morgan, Meredith Russo, Sara Shepard, Nicola Yoon, Ibi Zoboi, Julie Murphy.
Date de sortie : 2 janvier 2018
Résumé : Que vous croyiez ou non au destin, à la chance ou à l’amour au premier regard, chaque romance doit commencer quelque part. Meet Cute est une anthologie de nouvelles courtes et originales avec des contes basés sur «la première rencontre» de certains des auteurs de YA les plus populaires d’aujourd’hui.

Resolution: Just don’t be so afraid.
You will take chances.
You will find your way.
You will lose opportunities.
You will find luck.
You will lose your heart.
He will give you his.
That? You get to keep.

Avis : Comme vous avez pu le voir cette anthologie ne sort pas avant l’année prochaine mais j’ai eu la chance de pouvoir le lire dès aujourd’hui. J’aime beaucoup les anthologies, elles permettent de se plonger dans plusieurs univers en un même livre. Et quoi de mieux que des histoires courtes avant d’aller se coucher ?
Vous reconnaîtrez sûrement la plupart des auteurs cités au-dessus si, comme moi, vous dévorez des romans YA à longueur de temps et chacun à apporter son style et son idée de la première rencontre. Le problème des recueils, c’est que tous les textes ne sont pas de même qualité et même si j’en ai adoré certains, d’autres ne m’ont pas du tout accroché.
Ces histoires de première rencontre sont diverses (+10 points), on rencontre des personnages LGBTQ+, d’origines différentes et c’est vraiment ce qui m’avait attiré au départ. Et puis regardez cette couverture !

Siege Etiquette par Katie Cotugno (2,5/5) :
Deux élèves d’un lycée qui se connaissent depuis toujours sans vraiment se connaître se cachent de la police à une fête. C’est une histoire personne écrite à la deuxième personne et je crois que jamais je n’en n’avais lu (je ne suis pas sûre d’avoir aimé d’ailleurs).

Print Shop de Nina Lacour (4/5) :
Une histoire d’amour F/F qui commence dans une vieille imprimerie. J’ai adoré cette histoire, on peut toujours compter sur Nina Lacour pour nous donner des frissons.

Hourglass par Ibi Zoboi (2/5) :
Je n’ai pas vraiment accroché à cette histoire mais le personnage principal était plutôt cool. J’ai été déçu de la façon dont tout s’est passé. REPRESENTATION ON POINT.

Click par Katharine McGee (3,5-4/5) :
Ici on se trouve dans un monde un peu futuristique (2020) avec un application du genre Tinder. J’ai beaucoup aimé, j’avais hâte que les personnages se rencontrent, je l’ai trouvé adorables ! Il y a un double point de vue que j’ai trouvé assez sympa et qui fonctionnait bien.

The Intern par Sara Shepard (2-2,5/5) :
Mouais. Une jeune fille travaille pour un studio de musique et doit accompagner un chanteur célèbre à un rendez-vous chez une médium. Je n’ai pas accroché ni à l’histoire (qui se centre plus sur le deuil de Clara que sur la romance), ni sur les personnages.

Somewhere That’s Green by Meredith Russo (4/5) :
J’ai beaucoup aimé cette histoire d’amour entre une jeune fille transgenre et une fille assez conservatrice. Cette courte histoire se heurte aussi aux problèmes que rencontrent les personnages trans comme ici avec les toilettes de l’école. J’ai adoré la fin !

The Way We Love Here par Dhonielle Clayton (4,5/5) :
Sur l’île appelée Isle of Meridien, les gens sont nés avec une marque rouge sur le doigt qui leur sert à trouver l’amour. J’ai adoré le côté « destiné » de cette rencontre.

Oomph par Emery Lord (5/5) :
Deux filles se rencontrent dans un aéroport et passent du temps ensemble. Je suis trash pour les histoires d’amour entre filles ne m’en voulez pas. J’ai adoré, j’aurais lu un pavé de 600 pages sur Cassidy et Johanna.

The Dictionary of You and Me par Jennifer L. Armentrout (3/5) :
Une histoire assez sympa qui se passe dans une bibliothèque. La fin m’a un peu déçu pour être honnête.

The Unlikely Likelihood of Falling in Love par Jocelyn Davies (3,5/5) :
Je pensais ne pas accrocher à cette histoire. Des maths et des statistiques ? I’m out. Mais finalement, c’était plutôt intéressant et assez mignon.

259 Million Miles par Kass Morgan (4/5) :
Première histoire avec un garçon comme personnage principal. Là encore on se trouve dans le futur et on parle d’anxiété social et de voyage sur Mars.

Something Real par Julie Murphy (4,5/5) :
ECOUTEZ-MOI. Deux filles qui se battent pour sortir avec garçon et finissent par tomber amoureuses l’une de l’autre ! FAV TROPE EVER. Représentation bisexuelle + métis. J’ADORE.

Say everything par Huntley Fitzpatrick (2,5/5) :
Plutôt sympa. Encore une histoire à la deuxième personne. J’ai aimé le thème des secondes chances mais le couple ne m’a pas vraiment emballé, ni l’histoire. Tant pis !

The Department of Dead Love par Nicola Yoon (3/5) :
Le concept est intéressant avec cette sorte de campus où l’on retrouve Cupidon, Young Love, Heartbreaks… et j’ai trouvé que c’était plutôt une belle fin à l’anthologie.

Note générale :